La Russie justifie la rupture des négociations nucléaires avec les États-Unis par les mauvaises relations entre les deux pays.

Archives
Archives – Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères – LUIZ RAMPELOTTO / ZUMA PRESS / CONTACTOPHOTO

La porte-parole du ministère russe des affaires étrangères, Maria Zakharova, a reconnu que la décision de quitter la table des négociations sur les armes nucléaires avec les États-Unis était fondée sur les mauvaises relations actuelles entre Moscou et Washington.

Le département d’État américain a déclaré lundi que la Russie s’était retirée unilatéralement des pourparlers visant à reformuler le traité de réduction des armes stratégiques (START), qui devaient commencer cette semaine au Caire, en Égypte.

Aujourd’hui, Mme Zakharova a insisté, lors d’une conférence de presse, sur le fait qu’elle attend de la partie américaine qu’elle fasse des «efforts consciencieux» pour obtenir des conditions qui faciliteraient un rapprochement entre les deux pays, aboutissant à un nouveau cycle de négociations sur la question.

Enfin, selon TASS, le diplomate russe a insisté sur le fait que cette question est importante pour Moscou et qu’il est nécessaire d’empêcher une course aux armements.