L’ancien président salvadorien Sanchez Ceren accusé de blanchiment d’argent est saisi

Archives
Archives – Ancien président du Salvador Salvador Sánchez Cerén – PRESIDENCIA

Le bureau du procureur général du Salvador (FGR) a saisi une propriété, trois véhicules et a gelé deux comptes bancaires de l’ancien président Salvador Sánchez Cerén pour une valeur de 1 275 000 dollars dans le cadre de la procédure ouverte contre l’ex-président pour blanchiment d’argent.

Le ministère public accuse Sánchez Cerén de blanchiment d’argent et de détournement de fonds, ainsi que 16 anciens employés du bureau du président et des particuliers, qui ont utilisé illégalement des fonds publics entre 2016 et 2019, selon le média numérique salvadorien El Metropolitano Digital.

Ces biens sont également enregistrés au nom de William Oswaldo Vaquero León, le gendre de Sánchez Cerén. Le processus de récupération des fonds qui ont été illégalement volés à l’État commence par cette action, selon le FGR.

Après avoir pris connaissance de cette décision, M. Sánchez Cerén a dénoncé le fait qu’il est victime de persécutions politiques. «Face aux nouvelles du FGR annonçant la saisie de mes biens et de mes comptes bancaires, je fais la déclaration suivante : je ne possède aucun bien personnel, immobilier ou véhicule en propre», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Sanchez Cerén, qui réside au Nicaragua, a indiqué dans sa déclaration que la seule chose que le FGR a gelée «est le compte bancaire où était déposée ma pension, de sorte que je ne peux pas accéder à ces ressources, ce qui me prive des moyens de subvenir à mes besoins». Il a donc exhorté le FGR à présenter des preuves ou à cesser les actes de diffamation à son encontre.

«S’il y a une chose dont je peux être fier, c’est le fait que je n’ai aucune richesse matérielle, comme l’a confirmé la section de probité de la Cour suprême de justice, c’est pourquoi j’exige une clarification et la fin de la persécution politique dont je fais l’objet», a-t-il réitéré.