La Russie démissionne de la présidence du Comité du patrimoine de l’UNESCO après la paralysie due à l’invasion de l’Ukraine

Archive
Archive – Tour Spasskaya du Kremlin, siège de la présidence russe, près de la Place Rouge à Moscou – SEAMAS CULLIGAN / ZUMA PRESS / CONTACTOPHOTO

La Russie a démissionné de la présidence du Comité du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), après que l’agence a reporté indéfiniment un forum à la suite de l’offensive militaire en Ukraine.

La Russie assure la présidence du comité depuis l’été 2021, ce qui, en temps normal, lui aurait permis d’accueillir une réunion qu’elle avait déjà proposé d’organiser dans la ville de Kazan. En avril, l’UNESCO a reconnu que le forum avait été reporté «indéfiniment».

Une nouvelle session doit se tenir avant la fin de l’année pour élire le nouveau président du groupe qui décide des monuments ou des sites à ajouter à la liste officielle du patrimoine mondial de l’organisation, selon la délégation allemande.

L’UNESCO a dénoncé les effets des combats sur les sites après le début du conflit, bien qu’elle n’ait pas connaissance qu’un des sites officiellement protégés ait été bombardé. En octobre, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé que le centre historique d’Odessa soit ajouté à la liste.