Le Premier ministre malien réapparaît en public après quatre mois de repos «forcé» pour raisons de santé

Archive
Archive – Le Premier ministre de transition du Mali, Choguel Maiga (c) – Nicolas Remene/Le Pictorium Agen / DPA

Le chef de la junte militaire malienne, Assimi Goita, a reçu vendredi le Premier ministre de transition, Choguel Kokalla Maiga, qui est en repos «forcé» depuis quatre mois sur recommandation de son médecin personnel, sans que les détails de son état de santé aient été rendus publics.

Maiga a été reçu en audience par le président de la transition au Palais de Koulouba, selon le quotidien malien «L’Essor». «Je suis venu informer le président que je suis prêt à reprendre mon travail», a-t-il déclaré.

Le premier ministre a également appelé à l’unité de la population dans un contexte d’isolement international croissant de la junte militaire. Maiga n’a pas fait de commentaires sur les causes de son «repos», suite à des rapports de «Jeune Afrique» faisant état d’un possible accident vasculaire cérébral.

Maiga a été nommé Premier ministre en juin 2021, après que Goita ait mené un nouveau coup d’État un mois plus tôt qui a renversé les autorités de transition mises en place après le soulèvement d’août 2020, qui a conduit à la chute du président de l’époque, Ibrahim Boubacar Keita.

La junte est confrontée à un isolement international croissant. En effet, le président français Emmanuel Macron a récemment officialisé la fin de l’opération Barkhane au Sahel, sur fond de retrait des troupes internationales en raison des tensions avec Bamako, qui a reporté les élections pour se maintenir au pouvoir.

De même, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Côte d’Ivoire ont récemment annoncé le retrait de leurs troupes de la mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies au Mali (MINUSMA), tandis que la France a suspendu son aide au développement et que la République tchèque a annoncé la fermeture de son ambassade à Bamako.