Neuf candidats se présenteront aux élections présidentielles de janvier 2023 en République tchèque.

Archives
Archives – L’ancien Premier ministre tchèque Andrej Babis. – íhová Michaela/CTK/dpa

Le ministère de l’Intérieur de la République tchèque a déclaré vendredi que jusqu’à neuf candidats se présenteront à l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu les 13 et 14 janvier 2023, dont l’ancien Premier ministre Andrej Babis, qui fait figure de favori.

Sept de ces candidats ont été soutenus par des députés et des sénateurs – 20 des premiers ou 10 des seconds sont nécessaires – tandis que d’autres ont obtenu un nombre suffisant de signatures de citoyens – 50 000.

Treize autres candidats ont été écartés parce qu’ils ne remplissaient pas toutes les conditions requises pour diverses raisons, notamment le fait de ne pas avoir présenté leur candidature dans les délais ou de ne pas avoir obtenu le nombre minimum de signatures de citoyens requis.

La tête de liste reste l’ancien Premier ministre Babis avec 22 % des voix, battu de peu par l’ancien président du Comité militaire de l’OTAN, le général à la retraite Petr Pavel, avec 22,5 % des voix.

En troisième position se trouverait l’ancien recteur de l’université Mendel de Brno, Danuse Nerudova, avec 15 % des voix, selon les derniers sondages publiés au début du mois dans les médias tchèques.

Un éventuel second tour aurait lieu 14 jours après le premier tour. Le président actuel, Milos Zeman, ne peut pas se représenter après avoir accompli ses deux mandats en vertu de la loi tchèque.