Le Belarus approuve pour la première fois la peine de mort pour les militaires reconnus coupables de trahison

Archive
Archive – Alexandre Loukachenko préside une réunion du gouvernement biélorusse en août 2022 – PRESIDENCIA DE BIELORRUSIA

Le Parlement biélorusse a adopté mercredi en première lecture une réforme du code pénal qui prévoit la peine de mort pour les militaires et autres responsables accusés et condamnés pour trahison.

Cette mesure, rapportée par l’agence de presse BelTA, s’ajoute à une autre réforme adoptée au début de l’année, qui rend les infractions terroristes passibles de la peine de mort.

Le gouvernement biélorusse a défendu ces changements pour la nécessité supposée de durcir les peines et de favoriser la dissuasion contre d’éventuelles activités extrémistes, dans un contexte particulièrement tendu en raison du rapprochement avec la Russie en pleine invasion de l’Ukraine.

Le Belarus reste le dernier pays d’Europe et d’Asie centrale à appliquer la peine de mort, habituellement réservée aux infractions de meurtre aggravé.