Les célébrations de la victoire du Maroc se terminent par des dizaines d’arrestations en Belgique et aux Pays-Bas

Célébrations
Célébrations à Bruxelles pour la victoire de l’équipe nationale de football du Maroc – James Arthur Gekiere/BELGA/dpa

Les forces de sécurité belges ont arrêté plus d’une centaine de personnes dans la nuit de mardi à mercredi pour des troubles liés aux célébrations qui ont suivi la victoire du Maroc à la Coupe du monde, tandis que des dizaines d’arrestations ont également été confirmées aux Pays-Bas dans des incidents similaires.

La police bruxelloise a évalué à 119 le nombre de personnes arrêtées, bien que 114 de ces cas ne soient que des infractions administratives, pour trouble de l’ordre public. Seules cinq des personnes arrêtées seront présentées à un juge, a expliqué la porte-parole de la police, Ilse Van de Keere, selon le journal «Le Soir».

L’un des quartiers où les incidents ont été les plus nombreux est celui de Lemonnier, où un groupe de personnes a fait office de chaîne humaine pour contenir les fauteurs de troubles potentiels. Le maire de Bruxelles, Philippe Close, et la police elle-même ont remercié le travail de ces «anciens», qui avaient déjà été déployés lors du match précédent.

Pendant ce temps, quelque 35 personnes ont été arrêtées pour des troubles survenus après le match dans la ville néerlandaise de Rotterdam, en plus de dix arrestations à Amsterdam, dix à La Haye et une à Utrecht, bien que les autorités néerlandaises, comme les autorités belges, aient affirmé que la plupart des festivités se sont déroulées sans incident.

Dans le cas de Rotterdam, sept des personnes arrêtées doivent se présenter devant la police samedi prochain, ce qui coïncide avec le match de quart de finale entre le Maroc et le Portugal, rapporte le radiodiffuseur public NOS.