L’Ukraine confirme à l’AIEA que ses quatre centrales nucléaires sont de retour sur le réseau.

Vue
Vue de la ville de Kiev sans lumière – Sergei Chuzavkov/SOPA Images via / DPA

Les autorités ukrainiennes ont confirmé vendredi à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) que leurs quatre centrales nucléaires ont pu se reconnecter au réseau principal après une vague d’attaques russes qui a même provoqué une «panne massive» en Moldavie voisine.

Dans un communiqué, l’agence a noté que la centrale nucléaire de Zaporiyia a signalé jeudi que la connexion externe de l’installation avait été rétablie, tandis que vendredi, l’Ukraine a également informé l’AIEA que les trois autres installations – Rivne, Ukraine du Sud et Khmelnitsky – sont désormais connectées au réseau.

Les quatre centrales nucléaires ukrainiennes ont été déconnectées du réseau à la suite de la vague de bombardements lancée par l’armée russe mercredi, selon l’opérateur ukrainien, qui a prévenu que la centrale de Zaporiyia fonctionnait avec des générateurs diesel.

Energoatom a indiqué sur son compte Telegam qu’en raison d’une baisse de puissance, le mode d’urgence a été activé dans les centrales de Khmelnitsky, Rivne et Ukraine du Sud, qui comptent au total neuf réacteurs. Tous sont contrôlés par les autorités ukrainiennes.

Zaporiyia, qui compte six réacteurs et qui a été reprise par les forces russes début mars, est passée directement en «arrêt total». Le directeur général de l’AIEA, Rafael Grossi, a rencontré mercredi une délégation russe pour discuter de la création éventuelle d’une «zone de protection» autour de la centrale nucléaire de Zaporiyia, considérée comme la plus grande d’Europe.